Quand...
 
  • la situation médicale ne garantit plus le maintien à domicile,
 
  • la personne doit s’adapter à un nouveau traitement médical,
 
  • la personne a besoin d’un traitement particulier de courte durée,
 
  • l’hospitalisation devient inadéquate ou non-nécessaire,
 
  • le retour à domicile n’est temporairement pas possible en raison d’une situation médicale instable.